Publicité

Crise agricole: en Italie, des agriculteurs se dirigent vers Rome, des routes bloquées en Espagne

La colère des agriculteurs continue de se faire entendre en Europe… Si le mouvement des tracteurs s’est calmé en France et en Allemagne, il espère prendre de l’ampleur en Italie, où des groupes paysans ont annoncé se diriger vers la capitale, pour mener une première mobilisation plus globale à partir de ce jeudi 8 février à Rome. Le mouvement de colère se durcit en Espagne, où des milliers d'agriculteurs ont bloqué des routes ce mercredi.

Une marche sur Rome. C’est l’ultimatum lancé sur les réseaux sociaux par les agriculteurs italiens. Certains font déjà le pied de grue près du périphérique depuis lundi 6 février, mais à partir de ce jeudi, les tracteurs doivent peu à peu converger du nord au sud de la Botte pour rejoindre des points de ralliement en banlieue de la capitale, rapporte notre correspondante à Rome, Blandine Hugonnet

Pour l’instant, l’idée est d’« encercler » Rome, mais sans barrer les routes. Si, jusqu'à maintenant, la protestation, lancée par deux petits groupes spontanés, était limitée à des blocages locaux et en ordre dispersé, le mot d’ordre à Rome, c’est l’unité, promet l’éleveur Salvatore Fais, l’un des leaders de la mobilisation :

« D'ici à la fin de la semaine, on veut mettre la pression… Dès vendredi, on va commencer à bouger, aller dans les rues de Rome, sur le périphérique. On va manifester tous ensemble, tous unis, car les agriculteurs en ont tous assez. J'espère que le gouvernement prendra immédiatement les choses en main… »

Les organisateurs parient sur 2 000 engins en grande banlieue de Rome et 500 en cortège sur le périphérique ce vendredi.

Des divisions toujours aussi profondes sur l'agriculture au Parlement européen


Lire la suite sur RFI