Crise énergétique : «le risque de récession augmente» dans l'UE avertit le commissaire à l'Économie

© VALERIA MONGELLI / HANS LUCAS / HANS LUCAS VIA AFP

"Le risque de récession augmente" dans l'UE, en raison notamment de la flambée des prix de l'énergie sur fond de guerre en Ukraine , a déclaré mercredi le commissaire européen à l'Économie, Paolo Gentiloni. "Nous pourrions bien nous diriger vers l'un des hivers les plus difficiles depuis des générations", a-t-il averti, dans un discours à Bruxelles .

"Un certain nombre de signaux d'alarme clignotent au rouge : les prix de l'énergie ont battu de nouveaux records, l'inflation a continué à grimper, le climat économique se détériore. Et la guerre russe continue", a-t-il ajouté.

Les cours du gaz s'élevaient fin août à 15 fois leur niveau d'avant la pandémie de Covid-19 et à près du double de leur niveau de juillet, quand la Commission européenne a publié ses dernières prévisions économiques, a souligné Paolo Gentiloni, qui s'exprimait lors d'une conférence du centre de réflexion Bruegel, en plein bras de fer entre Européens et Russes sur les livraisons de gaz .

9,1% d'inflation dans la zone euro

"Les perspectives dépendent essentiellement de l'évolution des marchés de l'énergie : elles se dégraderaient nettement par rapport à notre scénario de référence en cas d'interruption complète de l'approvisionnement en gaz russe", a-t-il prévenu. L'exécutif européen avait annoncé le 14 juillet des prévisions pour la zone euro de 2,6% de croissance du produit intérieur brut (PIB) en 2022 et de 1,4% en 2023. Ces chiffres avaient déjà été abaissés par rapport à des anticipations précédentes d...


Lire la suite sur Europe1