Crise énergétique : les propositions sur la table pour venir en aide aux PME

Pour répondre à la crise énergétique, Emmanuel Macron  a lancé un appel aux PME  leur demandant de ne pas signer des contrats d'énergie à "des prix fous". Le chef de l'État entend la détresse des entreprises et promet des négociations, notamment au niveau européen, pour des prix plus raisonnables. Une négociation à deux niveaux, donc.

>> Retrouvez Europe Soir en replay et en podcast ici

Des négociations à venir en France et en Europe

Au niveau européen , les ministres de l'Énergie vont se réunir le 30 septembre prochain pour essayer de s'accorder sur des mesures exceptionnelles d'aide face à la crise énergétique. Cela pourrait permettre au gouvernement de débloquer des fonds pour les entreprises.

Au niveau national, à partir du 1er octobre, les entreprises dont la facture d'énergie représente au moins 3% de leur chiffre d'affaires et qui enregistrent des pertes à cause de la crise, pourront toucher une aide allant jusqu'à 2 millions d'euros dès le premier mois de perte. Cette aide sera même rétroactive. En ce moment, toutes les entreprises de moins de dix salariés qui réalisent un chiffre d'affaires inférieur à 2 millions d'euros sont éligibles au bouclier tarifaire  et peuvent demander un prêt garanti par l'État jusqu'à la fin de l'année si leur trésorerie a été affaiblie par la guerre en Ukraine.


Lire la suite sur Europe1