Crise énergétique: l'Allemagne nationalise le géant gazier Uniper

La crise énergétique menace des entreprises clé en Allemagne, où la dépendance du pays par rapport au gaz russe était très importante. Une faillite de fournisseurs de gaz aurait des conséquences très graves pour les particuliers. L'État allemand a donc décidé, au-delà d'aides aux entreprises en difficulté, de nationaliser le premier fournisseur en gaz du pays Uniper en grande difficulté.

Avec notre correspondant à Berlin, Pascal Thibault

« Un pilier central de l’approvisionnement énergétique allemand » : Berlin craignait que les difficultés d’Uniper n’aient des effets dévastateurs. Le premier importateur de gaz en Allemagne fournit des centaines de municipalités. Le risque d’une pénurie pour des milliers de clients cet hiver était trop grand.

L’entreprise était le premier client du gazier russe Gazprom en Allemagne. La réduction des livraisons oblige Uniper, afin qu'elle puisse honorer ses contrats, à acheter sur le marché du gaz bien plus cher. D’où des pertes énormes : 8,5 milliards d’euros jusqu’à présent.

Déjà en juillet, Berlin avait pris une participation de 30% au sein du capital d’Uniper. Mais l’arrêt complet début septembre des livraisons de gaz russe a encore un peu plus détérioré la situation financière de l’entreprise. L’État allemand va à l’avenir détenir 99% du capital d’Uniper et racheter les parts de l’actionnaire majoritaire actuel, le groupe finlandais Fortum.

Cette nationalisation renforce un peu plus le rôle de l’État dans le secteur énergétique. Au printemps, Berlin avait pris le contrôle de la filiale allemande de Gazprom ; la semaine dernière, ce sont les activités du géant pétrolier Rosneft qui étaient saisies.


Lire la suite sur RFI