Crise énergétique: le chancelier Scholz rassure les Allemands et fait le procès de l’ère Merkel

L'Allemagne va « passer » l'hiver « avec courage et bravoure » malgré les risques de pénuries, a assuré, mercredi 7 septembre, Olaf Scholz, critique à l'égard de la politique énergétique de la CDU d'Angela Merkel. « « Nous sommes dans une situation où nous pouvons dire que nous allons passer cet hiver malgré toutes les tensions, avec les préparatifs que nous avons faits, ce que personne n'aurait pu garantir il y a trois, quatre, cinq mois », a lancé le chancelier devant le Bundestag, qui entame l'examen du projet de budget 2023.

« Nous sommes aujourd'hui en mesure d'aborder cet hiver avec courage et bravoure et de faire en sorte que notre pays s'en sorte », a enchaîné le chancelier allemand, issu du parti social-démocrate (SPD). Le successeur de Mme Merkel s'est aussi dit « convaincu que l'Allemagne est en mesure de s'engager sur la voie de l'avenir », affirmant avoir pris « des décisions de grande portée, plus importantes que celles prises au cours des dernières décennies ».

Ton offensif

Ces décisions portent leurs fruits, a-t-il assuré, citant notamment les multiples projets de terminaux d'importation de gaz naturel liquéfie (GNL).

Par ailleurs, les niveaux de stockage de gaz « sont supérieurs à 85%, ce qui est nettement plus élevé que à la même époque l'année dernière », a notamment souligné l'ancien maire de Hambourg, vantant également les accords gaziers conclus avec la France, les Pays-Bas et la Belgique.

Sur un ton offensif, M. Scholz a critiqué la politique énergétique des conservateurs de la CDU-CSU, trop dépendante du gaz importé de Russie.

(avec AFP)


Lire la suite sur RFI