Crise économique : la chute des grands magasins ?

Les magasins Printemps sont dans la tourmente et ne s’en cachent plus. Quatre sites vont fermer, ainsi que trois boutiques Citadium, a annoncé le groupe mardi 10 novembre. 428 postes sont supprimés. "On pense souvent aux petits commerçants, là on s’aperçoit que ces grandes marques peuvent aussi être touchées par cette crise", témoigne un habitant de Strasbourg (Bas-Rhin). Il y a encore quelques décennies, ils étaient un poumon commercial dans les grandes villes, imposant un nouveau modèle de consommation. Des répercussions sur l’économie Ces grandes enseignes sont aujourd'hui rattrapées par la chute des achats, les grèves et la crise sanitaire. "Les loyers qui sont très importants peuvent jouer sur la fermeture de ces locaux", ajoute David Brami, cofondateur de Point de vente. L’économie toute entière risque d’en pâtir. "Malheureusement pour les petits commerçants, le flux va se tarir et ils seront indiscutablement les victimes collatérales de la fermeture de ces grands magasins", analyse Olivier Dauvers, expert en grande distribution.