Crise à Télématin : Henry-Jean Servat fracasse la version actuelle du programme de France 2

·1 min de lecture

Le rituel du petit café devant Télématin n'a jamais eu un goût aussi amer. La machine chère à George Clooney n'y est absolument pour rien, c'est plutôt l'ambiance qui règne dans l'émission matinale de France 2 qui donne envie de changer de routine. Après quatre saisons à la présentation, Laurent Bignolas a été prié de changer de crémerie, la faute à des audiences en berne et à un conflit latent l'opposant à ses chroniqueurs. Cette crise a en effet contraint le groupe du service public à revoir sa formule et à remplacer "la brebis galeuse" par deux duos de choc : le tandem Vignali/Sotto en semaine et le binôme Lauqué/Thévenot le week-end. Une manoeuvre suffisante pour redonner à ce programme culte ses lettres de noblesse ? En homme féru d'histoire, Henry-Jean Servat en est convaincu, lui qui a décidé de quitter le navire en septembre 2019, regrettant l'époque où William Leymergie réveillait les Français.

Et contrairement à son ancien patron, pour qui il a beaucoup d'estime, le journaliste ne porte pas son successeur dans son coeur. Invité de Jordan de Luxe dans son émission sur Non Stop People, il a donné son avis sur une émission...qu'il ne regarde plus. "Pour être franc, je m'en fous. Le jour où j'ai quitté 'Télématin', je n'ai plus jamais regardé l'émission. C'est une page tournée", a-t-il reconnu sur le plateau, avant d'en expliquer les raisons. "Je trouvais que ce n'était pas bien. Les gens qui étaient en poste n'étaient pas compétents, n'étaient pas bien, pas bons. Donc je (...)

Lire la suite sur le site de Voici

Marie Portolano : ce qui l'a dérangée sur le tournage du Meilleur pâtissier
Suicide de Marie-France Pisier : un nouveau détail reperé sur la scène du drame pose question
Adèle Exarchopoulos se confie sur son fils et sa vie de mère célibataire
Alessandra Sublet en deuil : elle rend un hommage vibrant à Julien Zidi
Elizabeth II sans couronne pour sa première sortie officielle depuis la mort de Philip : pourquoi ce choix à l'encontre de la tradition ?