Cris, sifflements, huées... Pourquoi le film "One Piece: Red" déchaîne les passions

Luffy dans
Luffy dans

En salles ce mercredi, One Piece: Red, le quinzième film dérivé du populaire manga d'Eiichiro Oda, est l'un des films les plus attendus de l'année. Et sa sortie, comme prévu, a été un événement. Avec 119.311 entrées lors des avant-premières ce week-end, le film est déjà un carton. Mais personne n'avait envisagé qu'il déchainerait autant les foules - et qu'il éclipserait presque la principale sortie de la semaine: Nope, le nouveau film du réalisateur oscarisé Jordan Peele (Get out et Us).

Dans les salles, une partie du public exulte en découvrant ce nouveau film, dont la sortie intervient seulement quatre jours après le Japon, et coïncide avec le vingt-cinquième anniversaire du manga. Dans des vidéos multipartagées sur les réseaux sociaux depuis ce week-end, des jeunes à moitié nus sautent et crient dans un cinéma marseillais en découvrant le combat final du film.

De la mise en scène?

Samedi soir, au Grand Rex, à Paris, le public a gardé ses habits, mais n'a pas hésité à huer et à insuter Uta, nouveau personnage féminin de la saga lorsque celle-ci se mettait à chanter ou s'opposait à Luffy, le héros de One Piece. Chaque combat et chaque apparition d'un personnage aimé du public ont en revanche été acclamés au point de faire trembler les murs du vénérable cinéma.

Le phénomène n'est pas récent - depuis des années, les fans d'animation japonaise s'écharpent entre amateurs de tranquillité et fans venus pour "mettre l’ambiance". En janvier, l'avant-première de My Hero Academia: ​​World Heroes' Mission avait été perturbée par des cris, des sifflements et des huées - certains spectateurs étaient même montés sur les fauteuils pour danser.

La même scène s'est produite en mars pour Jujutsu Kaisen 0. Dans les deux cas, les débordements ont été filmés, et les séquences ont récolté des millions de vues sur Twitter. Ces vidéos semblent cependant mises en scène par leurs protagonistes, afin de créer le buzz sur les réseaux sociaux. Depuis l'avant-première de My Hero Academia: ​​World Heroes' Mission, on assiste à une surenchère entre internautes.

"Un moment très important pour les fans"

Ces débordements, il faut le préciser, ne sont pas l'apanage des fans d'animation japonaise. Comme l'a rappelé sur Twitter le critique Joachim Lepastier, les séances du Festival du film fantastique et de science fiction du Grand Rex, dans les années 1970 et 1980, suscitaient déjà les huées d'un public impitoyable. "Chaque fois que je fais quelque, maintenant, je pense aux spectateurs du Rex et je me demande ce qui va les faire hurler", a d'ailleurs affirmé un jour le réalisateur Sam Raimi.

Dans le cas de One Piece: Red, plusieurs éléments permettent de comprendre ces débordements. L'excitation est liée aux potentielles révélations que contient le film sur Shanks Le Roux, l'un des personnages les plus mystérieux et les plus charismatiques du manga de Eiichiro Oda. Le film met aussi en scène un personnage inédit: la chanteuse Uta, qui n'est autre que la fille de Shanks.

"Cette année, il y a eu énormément de révélations et One Piece est à un moment de sa carrière qui est très important pour les fans", rappelle l'animateur Vincent Chansard, qui a travaillé sur le film Red. "Il y a un très gros engagement des fans et il y a eu beaucoup d'actualités: la série live action de Netflix, la pause de Oda, l'annonce du dernier arc... C'est une accumulation de phénomènes qui a participé à cette hype."

La surprise 'Gear 5'

Et si l'on se fie aux vidéos circulant sur les réseaux sociaux, les débordements semblent liés à la surprise provoquée par le combat final du film, où Luffy adopte la technique de combat "Gear 5", qui vient de faire son apparition dans le manga il y a quelques semaines, dans le chapitre 1044. Personne n'aurait pu imaginer qu'un élément aussi récent du manga soit dans One Piece: Red.

Même les animateurs qui ont travaillé sur le film ignoraient ce que tramait le réalisateur Goro Taniguchi: "Sur les premiers storyboards, il n'y était pas", se souvient Vincent Chansard. "Toute la question, c'est est-ce qu'il a été ajouté en cours de route ou est-ce qu'ils ont fait exprès de ne pas le mettre dans le storyboard pour ne dévoiler l'information qu'à l'animateur de la scène?" Malgré cette surprise, One Piece: Red a déçu les fans, qui jugent médiocre ce film incohérent avec le manga.

Malgré des références intéressantes à ce que Eiichiro Oda prépare, One Piece: Red souffre de problèmes de rythme. Et malgré un scénario proche de celui de Doctor Strange in the Multiverse of Madness, le film n'est pas aussi riche que le manga, un récit d'aventures dénonçant l'industrialisation à outrance, le racisme, et l'esclavage. Les fans pourront se rattraper avec les tomes 102 et 103, prévus respectivement pour le 14 septembre et le 7 décembre - avec au programme des surprises de taille.

Article original publié sur BFMTV.com