Crimes de guerre: le destin du premier condamné

La tête basse, le teint pâle dans son survêtement trop grand, Vadim Chichimarine, 21 ans, écoute en silence sa condamnation à la prison à vie par le tribunal de Kiev. Une sentence prononcée après que ce soldat russe a exécuté un civil ukrainien désarmé. Un crime de guerre caractérisé. Il est le premier condamné depuis le début de l’invasion russe. Un destin tragique pour ce sergent originaire de Sibérie.

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles