Crimes chez les Murdaugh : de nouveaux détails sèment le trouble autour du père blessé par balle

·2 min de lecture

Deux jours après avoir été blessé par balle en Caroline du Sud, Alex Murdaugh, puissant avocat de l’Etat, a quitté le cabinet familial. Sa femme et son fils ont été tués il y a trois mois dans une affaire qui n’a toujours pas été résolue.

Samedi, Alex Murdaugh, a appelé les secours après avoir été visé par balle à la tête alors qu’il changeait un pneu. Une attaque sans gravité mais qui met en lumière la troublante vie de cette puissante famille d’avocats. Il y a trois mois, sa femme Maggie et son fils Paul ont tous les deux été abattus dans leur pavillon de chasse, sans que pour l’instant aucun suspect ne soit retrouvé. Cette nouvelle attaque est-elle liée à ces deux crimes ? La police cherche à répondre à cette question. En attendant, Alex Murdaugh a annoncé son départ de la firme familiale, créée par son arrière grand-père en 1910, établissant une puissante dynastie sur trois générations. «Les meurtres de ma femme et mon fils ont causé une période incroyablement difficile dans ma vie. J'ai pris beaucoup de décisions que je regrette vraiment. Je démissionne de mon cabinet d'avocats et entre en cure de désintoxication après une longue bataille qui a été exacerbée par ces meurtres», a-t-il annoncé dans un communiqué obtenu par «The Island Packet».

S’il annonce donc sa démission, le «New York Times», lui, affirme que l’avocat a en réalité été poussé vers la sortie. La veille de son attaque par balle, il aurait appris qu’il faisait l’objet d’une enquête pour avoir détourné des millions de dollars. Dans une déclaration au «New York Times», le cabinet a déclaré qu'il avait engagé un cabinet d'expertise comptable pour enquêter sur le détournement de fonds présumé et qu'il avait également informé la police et le barreau de Caroline du Sud. Le cabinet d'avocats a ajouté avoir informé Alex Murdaugh des accusations vendredi et que lui et le cabinet avaient convenu qu'il devrait démissionner. L'avocat de l’homme a déclaré que son client avait exprimé son(...)


Lire la suite sur Paris Match

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles