En Crimée, des milliers de méduses envahissent les plages et font fuir les touristes

·2 min de lecture

NATURE- Les habitants de Crimée et les touristes venant dans la péninsule pour leurs vacances doivent faire face à une invasion inattendue: des essaims composés de milliers de méduses se sont échoués, ce mardi 24 août, sur plusieurs plages du pays face à la mer d’Azov.

“Nous allons chercher un nouvel endroit pour nager et se détendre”, explique Nina Trapeznikova à Reuters, l’une des rares touristes qui était présente ces dernières heures sur la plage de Shcolkine, située à l’est de la Crimée. Il faut dire que pour aller piquer une tête, il faudra traverser un banc de méduses, comme vous pouvez le voir dans notre vidéo en tête d’article.

Bien que certains touristes aient toujours envie de se baigner parmi les méduses, la plage de Shcolkine était en grande partie vide. Alyona Plyas, arrivée de Moscou pour les vacances explique qu’il est difficile de nager dans la mer car elle sentait les méduses et leur “toucher froid et dégoûtant”.

Le temps chaud et sec en cause

L’augmentation de la population de méduses est causée par le temps chaud et sec qui n’a fait qu’augmenter dans la région ces dernières années, explique le chercheur de l’Institut russe de biologie des mers du Sud, Serguei Alyomov.

Ce temps sec réduit la quantité d’eau douce s’écoulant des rivières puis vers la mer, rendant finalement l’eau de mer plus salée et créant un environnement idéal pour l’animal. Avec beaucoup de nourriture à consommer dans la mer d’Azov, la population des méduses peut rapidement augmenter dans cette région.

La population de méduses restera probablement élevée tant que l’eau sera suffisamment salée, détaille le chercheur. Deux espèces de méduses vivent dans les mers près de la Crimée, mais aucune d’entre elles n’est mortelle pour l’homme, selon les données de l’Institute of South Sea Biology.

À voir également sur Le Huffpost: Incendie dans le Var: opération de sauvetage de tortues dans une réserve naturelle

Cet article a été initialement publié sur Le HuffPost et a été actualisé.

LIRE AUSSI:

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles