Crif et UEJF appellent LR à rejeter tout accord avec le RN

Des membres de l'Union des étudiants juifs de France (UEJF) manifestent devant le siège des Répblicains, à Paris, le 11 juin 2024 (Geoffroy VAN DER HASSELT)
Des membres de l'Union des étudiants juifs de France (UEJF) manifestent devant le siège des Répblicains, à Paris, le 11 juin 2024 (Geoffroy VAN DER HASSELT)

Le Crif (Conseil représentatif des institutions juives de France) a appelé mardi les responsables des Républicains "à rejeter fermement tout accord électoral avec le RN" tel que prôné par le patron du parti Eric Ciotti, qui a été conspué dans l'après-midi par des étudiants juifs.

"Les Républicains n'auraient plus de républicain que le nom s'ils choisissaient de faire alliance avec le RN", a fustigé le président du Crif Yonathan Arfi sur le réseau social X.

"Le Crif appelle les responsables de LR à rejeter fermement tout accord électoral" avec le Rassemblement national qui "serait une trahison des valeurs fondamentales de la droite républicaine" et "un choix indigne et dangereux", a-t-il poursuivi.

De leur côté, une dizaine de membres de l'Union des étudiants juifs de France (UEJF) se sont rendus vers 16H00 devant le siège de LR, brandissant des panneaux "De Gaulle n'est pas Le Pen", "Non à l'alliance avec le RN" ou encore "N'enterrez pas la Résistance".

Le président de LR, qui sortait du bâtiment juste à ce moment pour gagner l'Assemblée nationale voisine, a été accueilli par des cris "Vous faites honte à l'histoire de votre parti", "honte à la compromission", "honte à Ciotti", "vive la République!" de la part des militants, a constaté une journaliste de l'AFP.

Le président de l'UEJF Samuel Lejoyeux a expliqué à des journalistes que cette action visait à "dénoncer les chimères" du RN qui représente "un danger existentiel pour les français juifs".

"En annonçant une volonté de s'allier avec le RN, très clairement Eric Ciotti lui fait un cadeau extraordinaire dans sa tentative de dédiabolisation", a affirmé M. Lejoyeux en assurant: "nous ne lui pardonnerons pas".

"On a l'impression que chaque jour une digue supplémentaire saute, c'est insupportable", a ajouté le président de l'UEJF qui avait déjà la veille organisé un rassemblement devant le siège des écologistes pour dénoncer toute alliance à gauche avec La France insoumise.

Mardi matin, Crif et UEJF avaient fait partie des institutions juives ayant dénoncé l'appel à des candidatures uniques à gauche pour les législatives, y voyant une "honte" et un "accord infâme" avec LFI qu'elles accusent d'antisémitisme.

La proposition d'Eric Ciotti de passer un accord avec le RN en vue des législatives anticipées a suscité un vague d'indignation à gauche, dans la majorité, et jusque dans son parti où des appels à la démission se sont multipliés, tandis que le RN a loué un "choix courageux".

cg-grd/alu/lbx