Le Crif s'indigne des comparaisons entre l'étoile jaune et le pass sanitaire

·1 min de lecture
Une manifestante contre la
Une manifestante contre la

Le Conseil représentatif des institutions juives de France (Crif) s'est dit "choqué" ce mercredi par le détournement et la falsification des symboles de la persécution des Juifs durant la Seconde Guerre mondiale, jugeant "honteuse" la comparaison entre le pass sanitaire et l'étoile jaune.

Plus de 110.000 personnes ont manifesté samedi à travers la France pour dénoncer la vaccination, le pass et une "dictature" sanitaires. Certains ont arboré des "étoiles jaunes" symboles de la persécution des juifs et des crimes nazis pendant la Seconde Guerre mondiale.

L'ensemble de la classe politique française a critiqué ce rapprochement entre l'extension du pass sanitaire et la Shoah.

"Choqué et révolté"

Dans un communiqué mercredi, le Crif s'est dit "choqué et révolté par le détournement et la falsification des symboles de la persécution des Juifs durant la seconde guerre mondiale".

"Trois jours après la commémoration de la tragédie du Vel d'Hiv, malgré l'indignation, les dénonciations et condamnations, les montages photographiques comparant les non vaccinés aux déportés de la Shoah se poursuivent sur les réseaux sociaux et dans les manifestations", écrit-il.

"La comparaison entre le pass sanitaire et l'étoile jaune est une honteuse instrumentalisation de l'Histoire et un outrage aux victimes de la barbarie nazie et à leurs descendants", note-t-il encore, appelant "l'ensemble des réseaux sociaux à la plus grande vigilance face au risque évident de débordement inhérent à ces manipulations inacceptables".

Article original publié sur BFMTV.com

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles