Creval, convoité par Crédit Agricole, va examiner toutes ses options

·1 min de lecture
CREVAL, CONVOITÉ PAR CRÉDIT AGRICOLE, VA EXAMINER TOUTES SES OPTIONS

MILAN (Reuters) - Le conseil d'administration de Credito Valtellinese (Creval) a exprimé jeudi sa volonté de créer de la valeur pour les actionnaires de la banque en examinant toutes ses options stratégiques, alors qu'il s'apprête à rendre son avis sur une offre de rachat transmise par la filiale de Crédit Agricole en Italie.

Crédit Agricole Italia, filiale à 75,6% de Crédit Agricole, a soumis en novembre une offre de 10,50 euros par action pour reprendre la banque lombarde dans le cadre d'une opération d'un montant global de 737 millions d'euros.

Evoquant les commentaires de ses conseillers sur cette offre, Creval a souligné que Crédit Agricole Italia tirerait un avantage fiscal d'environ 350 millions d'euros si l'opération aboutissait.

L'Italie a adopté le mois dernier des mesures destinées à encourager un mouvement de consolidation dans son secteur bancaire via notamment des incitations fiscales applicables cette année.

Creval a déjà fait savoir que l'offre de Crédit Agricole n'était ni anticipée ni acceptée pour l'instant. Selon des sources, la banque italienne est prête à batailler pour obtenir un meilleur prix.

Plusieurs actionnaires, dont le gestionnaire d'actifs Kairos et le fonds Hosking Partners, ont déjà jugé l'offre de Crédit Agricole trop basse.

"Le conseil d'administration (...) continuera à travailler avec l'objectif de parvenir à de la création de valeur pour tous les actionnaires de Creval, sans négliger aucune option stratégique et en soulignant les résultats obtenus par la banque", a dit l'établissement.

(Agnieszka Flak, version française Bertrand Boucey, édité par Jean-Michel Bélot)