Creuse : ces communes rurales trop loin des services d’urgence

Sur un terrain de football abandonné de Gentioux-Pigerolles, dans la Creuse, un héliport sera bientôt aménagé afin de permettre à des hélicoptères de se poser et transporter des malades vers le CHU de Limoges (Haute-Vienne). "Malheureusement, ces dernières années, on a eu plusieurs épisodes qui ont révélé la défaillance des services d’urgences sur le territoire, qui ont eu parfois des conséquences dramatiques", relate Benjamin Simons, deuxième adjoint au maire de la commune. Ces deux dernières années, le délai d’intervention des secours a été mis en cause dans deux décès à Gentioux. Un village entre trois départements Le village est situé entre la Creuse et la Corrèze, à 35 minutes de l’hôpital d’Aubusson, le plus proche. "Sur le plateau de Millevaches, autour de Gentioux, on cumule deux problèmes : l’éloignement par rapport aux urgences, et nous sommes à la frontière de trois départements de l’ex-Limousin, à la limite des secteurs d’intervention, ce qui peut parfois perturber les secours", explique Jean-Luc Léger, conseiller départemental (PS) du canton de Felletin. Les habitants de Gentioux se verront bientôt proposer une formation aux gestes de premiers secours.