Cresson : « Le système médiatique pousse à créer des zombies en politique »

Par Florent Barraco
·1 min de lecture
Édith Cresson invitée de Thierry Ardisson.
Édith Cresson invitée de Thierry Ardisson.

Le 4 décembre 1987, Édith Cresson déboule au Bains Douches, loin de se douter que François Mitterrand sera réélu triomphalement six mois plus tard et qu'elle sera Première ministre dans moins de quatre ans. Invitée de Thierry Ardisson dans Bains de minuit (disponible sur INA ArdiTube), la députée socialiste de la Vienne revient sur la présidentielle de 1981.

Des rumeurs bruissent : durant l'entre-deux-tours, elle aurait organisé, chez elle, un dîner entre François Mitterrand et Jacques Chirac pour tuer (électoralement) Valéry Giscard d'Estaing. « Ce n'est pas vrai, jure-t-elle. Mais vous savez quelque chose ne prend dans l'opinion que si ça correspond à une réalité vraisemblable : beaucoup de voix du RPR ne se sont pas reportées sur Giscard. C'est à partir de là que l'on peut imaginer telle ou telle circonstance ? qui n'a pas eu lieu ? plausible. » On n'est pas obligé de la croire.

Je ne vois pas d?exemple de femmes qui ont réussi en politique en étant moches.

L'ancienne ministre estime que la politique est remplie de zombies, visant notamment François Léotard. Des personnes qui misent « tout dans l'apparence le look, les médias, les communications ». « Mais ils n'ont aucune idée forte, ils n'ont rien à dire. Il peut en exister partout. Des gens qui n'ont rien à dire ne sont pas exclusivement à droite, détaille-t-il. Le système qui vous donne trente secondes pour savoir comment vous allez résorber le chômage pousse les gens à devenir à des zombies. »

Le ton de [...] Lire la suite