Crash du vol MH17 au-dessus de l'Ukraine: un tribunal néerlandais rend son verdict

REUTERS/Michael Kooren

Après un procès qui aura duré près de trois ans, les familles des victimes du MH17 se préparent pour le verdict qui doit être prononcé en début d’après-midi ce 17 novembre aux Pays-Bas, dans un tribunal hautement sécurisé de Schiphol, à quelques centaines de mètres de l’endroit d’où était parti l’avion de la Malaysia Airlines le 17 juillet 2014. Le Boeing dans lequel se trouvaient leurs proches a été pulvérisé alors qu’il survolait l’est de l’Ukraine déjà en proie à un grave conflit armé. Quatre suspects, trois ressortissants russes et un Ukrainien sont jugés par contumace. L’attente aux Pays-Bas est d’autant plus grande que sur 298 victimes, 193 étaient néerlandaises. Rencontre avec une proche de victimes à Rotterdam.

Avec notre correspondant aux Pays-Bas, Antoine Mouteau

Pour Silene Frederiksz, le temps s’est arrêté le 17 juillet 2014 lorsqu’elle reçoit un appel téléphonique lui indiquant qu’il est arrivé quelque chose de grave à son fils Bryce, 23 ans, et à sa petite amie Daisy, 21 ans. Quelques heures plus tôt, ils s’étaient envolés vers des vacances à Bali. Elle ne les reverra jamais.

Plus de huit ans après, elle est toujours aussi déterminée à obtenir justice. « C’est un devoir moral, confie-t-elle. C’est la dernière chose que je puisse faire pour les enfants. Et avec mon mari, nous nous sommes toujours dits que nous continuerons de nous battre jusqu’à la fin pour la vérité, la vérité entière. »

Quatre accusés


Lire la suite sur RFI