Crash du vol MH17 en 2014: la Russie dénonce un verdict "politique" et "scandaleux"

Le rapport final sur le crash du vol MH17 ayant été publié, les Pays-Bas concentrent leurs efforts pour arrêter ceux qui ont abattu le vol MH17 et ses 298 occupants. - Emmanuel Dunand - AFP
Le rapport final sur le crash du vol MH17 ayant été publié, les Pays-Bas concentrent leurs efforts pour arrêter ceux qui ont abattu le vol MH17 et ses 298 occupants. - Emmanuel Dunand - AFP

La Russie a dénoncé jeudi une décision "politique" après la condamnation par un tribunal néerlandais de trois hommes, dont deux Russes, pour la destruction d'un avion de la Malaysia Airlines au-dessus de l'Ukraine en 2014.

"Le déroulement et le résultat de la procédure judiciaire indiquent que (la décision) se base sur un ordre politique", a déclaré le ministère russe des Affaires étrangères dans un communiqué.

Un tribunal néerlandais a condamné jeudi trois hommes à la prison à perpétuité et acquitté un autre pour la destruction du vol MH17 de Malaysia Airlines au-dessus de l'Ukraine en 2014, un procès qui s'est achevé dans le contexte de l'offensive militaire que mène actuellement Moscou contre Kiev.

Les 298 passagers et membres d'équipage de l'avion ont été tués lorsque l'appareil reliant Amsterdam à Kuala Lumpur a été touché au-dessus de l'est de l'Ukraine, tenu par les séparatistes prorusses, par ce que l'accusation disait être un missile fourni par Moscou.

Des condamnations par contumace

Les Russes Igor Guirkine et Sergueï Doubinski et l'Ukrainien Leonid Khartchenko ont été reconnus coupables de meurtre et d'avoir joué un rôle dans la destruction de l'avion, le Russe Oleg Poulatov ayant été acquitté.

Les trois hommes ont été condamnés par contumace, ayant refusé d'assister au procès, qui a duré deux ans et demi.

La Russie rejette catégoriquement toute responsabilité dans la destruction de l'avion et accuse le tribunal néerlandais d'avoir ignoré des éléments disculpant à ses yeux les trois prévenus condamnés.

"Tout au long de la procédure, le tribunal s'est retrouvé sous une pression inédite de responsables politiques néerlandais, des représentants du parquet et de médias, qui ont imposé une issue politiquement motivée au procès", a dénoncé la diplomatie russe.

Ce procès "a toutes les chances de devenir l'un des plus scandaleux dans l'histoire des procédures judiciaires, avec son cortège de bizarreries, d'incohérences et d'arguments douteux de l'accusation qui ont néanmoins servi de socle au verdict", a-t-elle ajouté.

"Nous regrettons profondément que le (tribunal) ait négligé les principes de l'impartialité de la justice pour servir la situation politique actuelle, portant ainsi un rude coup à la réputation de l'ensemble du système judiciaire des Pays-Bas", a-t-elle encore déclaré.

Article original publié sur BFMTV.com