Crash du Rio-Paris : le parquet général requiert un procès contre Air France et Airbus

·1 min de lecture

Le parquet général a requis un procès pour "homicides involontaires" contre Air France et Airbus dans le crash d'un avion Rio-Paris qui avait fait 228 morts en juin 2009, contrairement aux juges d'instruction qui avaient prononcé un non-lieu en 2019, a-t-on appris mercredi de source judiciaire.

>> LIRE AUSSI -Non-lieu pour Airbus et Air France dans le crash du Rio-Paris : "Un mépris total pour les familles et pour les victimes"

Un non-lieu contesté

La chambre de l'instruction de la cour d'appel de Paris statuera le 4 mars sur le renvoi ou non en correctionnelle des sociétés Airbus et Air France pour "homicides involontaires", a précisé la source judiciaire, confirmant une information du Parisien.

Ces réquisitions vont au-delà de celles du parquet de Paris, qui avait fait appel de ce non-lieu, mais n'avait réclamé un procès que contre la seule compagnie aérienne.

En août 2019, les deux juges d'instruction chargés de l'enquête sur le crash du vol AF447, qui s'était abîmé dans l'océan Atlantique le 1er juin 2009, avaient prononcé un non-lieu. Tous les passagers et les membres d'équipage, de 34 nationalités, avaient péri dans l'accident, le plus meurtrier de l'histoire de la compagnie française. Les parties civiles s'étaient élevées contre cette décision "très contestable", "absurde et corporatiste".

Un accident inédit

Les magistrats avaient considéré que "cet accident s'explique manifestement par une conjonction d'éléments qui ne s'était jamais produite, et qui a donc mis en...


Lire la suite sur Europe1