Crash de Phuket : un procès inédit douze ans après

Pascale Égré
90 personnes, dont neuf Français, avaient été tuées en septembre 2007 dans le crash d’un appareil en Thaïlande

L’ancien PDG de la compagnie aérienne thaïlandaise One-Two-Go sera jugé par défaut à Paris. Neuf Français avaient péri dans un crash en 2007.


C’est un procès dont l’unique prévenu sera absent. Un procès inédit parce qu’il concerne un accident collectif qui s’est produit à l’étranger et vise l’ex-patron d’une compagnie aérienne thaïlandaise. Un procès que les familles des victimes considèrent, même « imparfait », comme « un aboutissement ».

Douze ans après le crash de Phuket (Thaïlande), qui avait causé la mort de 90 personnes dont neuf Français, le tribunal correctionnel de Paris juge par défaut ce lundi, durant trois jours, l’ancien PDG des compagnies aériennes thaïlandaises One-Two-Go et de sa maison mère Orient-Thaï Airlines.

Sous le coup d’un mandat d’arrêt international, Udom Tantiprasongchai, 64 ans, est renvoyé pour « homicides et blessures involontaires » en raison de « fautes caractérisées d’imprudence et de négligences ». Ce sexagénaire réputé proche de la famille royale de Thaïlande n’a jamais répondu aux sollicitations de la justice française. Il encourt trois ans de prison et 45 000 euros d’amende.

Des failles de sécurité

Le 16 septembre 2007, à 16 heures, dans des conditions météo difficiles – vents violents, piste mouillée – le vol OG269 en provenance de Bangkok manque son atterrissage à Phuket. Le Mac Donell Douglas percute le remblai, se disloque et s’enflamme. À bord : dix Français dont un seul survit, grièvement blessé. En Thaïlande, l’enquête de sécurité conclut à des erreurs de pilotage du commandant de bord et du copilote. Tous deux ayant succombé, les autorités clôturent le dossier pénal et rechignent à coopérer avec la France, où une information judiciaire a été ouverte en 2008.

Or l’enquête thaïlandaise, finalement transmise à la justice française, a révélé les failles de la compagnie One-Two-Go en matière de sécurité, en particulier dans la gestion des plannings des pilotes. « Dépassements des durées maximales de vols et réductions des temps de (...)

Lire la suite sur LeParisien.fr

Etats-Unis : un homme jugé pour meurtre se tranche la gorge en plein procès
Alsace : un corps calciné retrouvé dans un pré
Un Belge soupçonné de préparer un attentat contre l’ambassade américaine de Bruxelles
Meurtre dans les Vosges : le suspect incarcéré après le démembrement d’Alexis
Nantes : Steve, 24 ans, porté disparu depuis la Fête de la musique