Crash d'un Boeing en Indonésie : des débris retrouvés, les boîtes noires localisées

·2 min de lecture

Au lendemain du crash d'un avion indonésien en mer avec 62 personnes à bord, des morceaux de corps et des débris ont été retrouvés dimanche au large de la capitale Jakarta. Les autorités ont par ailleurs affirmé avoir localisé les boîtes noires de l'appareil.

Les boîtes noires de l'avion de la compagnie indonésienne Sriwijaya Air devraient être prochainement récupérées. C'est ce qu'ont fait savoir, dimanche 10 janvier, les autorités indonésiennes après avoir déclaré que les enregistreurs de vol avaient été localisés.

L'appareil de la compagnie indonésienne Sriwijaya Air reliant Jakarta à Pontianak, sur la partie indonésienne de l'île de Bornéo, a perdu le contact avec les contrôleurs aériens samedi peu après 14 h 40 heure locale (7 h 40 GMT), quelque 4 minutes après le décollage.

>> À lire : Premier vol commercial réussi d'un Boeing 737 MAX après 20 mois d'attente

Aucun détail n'a à été donné à ce stade sur les causes possibles de l'accident par les autorités qui ont lancé de vastes opérations de recherches alors qu'il apparaît peu probable de retrouver des survivants.

Des débris, susceptibles d'appartenir au Boeing 737-500 qui s'est écrasé en mer samedi, et des morceaux de corps ont par ailleurs été retrouvés.

"Ce matin nous avons reçu deux sacs, l'un avec des objets appartenant aux passagers et l'autre avec des morceaux de corps", a indiqué le porte-parole de la police Yusri Yunus. La police "travaille sur les identifications", a-t-il précisé.

De nombreux bateaux mobilisés

De nombreux bateaux des secours, de l'armée, ainsi que des hélicoptères et des plongeurs ont été déployés dimanche matin après que le site de l'accident eut été déterminé dans la nuit. De fortes pluies et des vents violents pourraient cependant ralentir les recherches, selon l’agence météorologique indonésienne.

Cinquante passagers, dont 10 enfants, et les 12 membres de l'équipage se trouvaient à son bord. Tous sont Indonésiens, ont précisé les autorités.

Il s'agit du premier incident aérien majeur en Indonésie depuis le crash d'un Boeing 737 Max de la compagnie Lion Air qui avait fait 189 victimes en 2018. L'avion de Sriwijaya n’appartient toutefois pas à la nouvelle génération controversée de Boeing 737 MAX mais est un Boeing 737 "classique", vieux de 26 ans.

Le secteur du transport aérien en Indonésie a régulièrement connu des tragédies ces dernières années et plusieurs compagnies aériennes de ce pays ont été interdites en Europe dans le passé.

Avec AFP et Reuters