Crash d'un avion militaire français à Malte en 2016: des documents déclassifiés

© Ed De Gaetano/AP/SIPA

Le ministère français des Armées a accepté de déclassifier des documents des services secrets extérieurs (DGSE) et les a transmis aux juges enquêtant sur le crash d'un avion à Malte en 2016, tuant les cinq occupants français, a-t-il indiqué vendredi à l'AFP.

À lire aussi Malte : 5 personnes décèdent dans le crash d'un petit avion

Dans le cadre d’une information judiciaire ouverte à Paris pour homicide involontaire, les juges d'instruction ont adressé le 23 septembre une demande de déclassification au ministre des Armées.

Et dans un avis daté du 19 octobre et publié au Journal officiel, repéré par le journal de la gendarmerie l'Essor, la Commission du secret de la défense nationale (CSDN) a donné un avis favorable pour "la déclassification des documents suivants (direction générale de la sécurité extérieure)" : une partie du compte-rendu d’une réunion du 16 janvier 2018, une partie d’une note du 20 juillet 2018 et des extraits d'une "liste de désignations afférentes à un marché public", relative à la location d'avions privés par le ministère des Armées.

Le ministère des armées a indiqué avoir "décidé de suivre l’avis de la commission et a déclassifié les documents

Sollicité par l'AFP, le ministère des armées a indiqué avoir "décidé de suivre l’avis de la commission et a déclassifié les documents, qui ont été transmis aux magistrats".

Le 24 octobre 2016, un Fairchild Metroliner Mark III enregistré aux Etats-Unis et loué par la société luxembourgeoise CAE Aviatio...


Lire la suite sur ParisMatch