Crash du Boeing d'Ukrainian Airlines: les boîtes noires sont toujours à Téhéran

Près de deux semaines après le crash de l'avion ukrainien, qui a été touché par erreur par un ou deux missiles iraniens près de Téhéran, le sort des boîtes noires de l'appareil n'a toujours pas été clarifié.

Avec notre correspondant à Téhéran, Siavosh Ghazi

Après avoir déclaré que les boîtes noires seront envoyées en France pour être décodées, le directeur des enquêtes sur les accidents de l'Organisation iranienne de l'aviation civile, Hassan Rezaeefar, a déclaré que « les boîtes noires sont en Iran et il n'y a pas de plan pour les envoyer à l'étranger pour le moment ».

Il a ajouté que les experts essayaient de lire les données en Iran même. Mais dans le cas où cela ne serait pas possible leur envoi en Ukraine et en France sont les prochaines options envisagées par les autorités.

Auparavant, ce même responsable avait déclaré que le Boeing abattu par erreur était un appareil moderne et que l'Iran n'avait pas la technologie pour décoder les données de ses boîtes noires.

Le Premier ministre canadien Justin Trudeau avait pourtant appelé Téhéran à envoyer les boîtes noires de l'avion en France et Hassan Rezaeefar n'a pas expliqué les raisons de ce revirement.

En tout cas, les corps des 150 passagers et membres d'équipages, sur un total de 176 personnes tuées, ont été remis à leurs familles. Les onze Ukrainiens, notamment les membres d'équipages présents dans l'avion, ont été envoyés dans leur pays.