Craquage : quand Brune Poirson imagine le saccage de Radio Classique... par Europe écologie-Les Verts

Le coup des "Khmers verts" n'était pas loin. Ce mercredi 12 février, la secrétaire d'Etat Brune Poirson, interrogée par Radio Classique sur ses détracteurs au sein d'Europe écologie – Les Verts (EELV), a estimé, à en juger par leurs réactions après l'intrusion de militants écologistes dans les locaux de BlackRock, que le parti pourrait représenter rien de moins qu'une menace pour la démocratie.

(Voir la vidéo ci-dessous à partir de 07:58)

"Peut-être que si jamais un jour ils arrivent au pouvoir, si vous faites un jour un édito Guillaume Durand, qui ne convient pas à Europe écologie – Les Verts, peut-être qu'ils viendront aussi saccager les locaux de Radio Classique", a lancé Brune Poirson, en référence aux dégradations des locaux du géant américain de la finance BlackRock ce lundi. Notons toutefois que les despotes présumés d'EELV n'ont pas participé à cette intrusion, contrairement à ce que suggère la secrétaire d'Etat.

Lire aussi Anti-capitalistes, anti-racistes, anti-sexistes : portrait des activistes de Youth for Climate, qui ont dégradé les locaux de BlackRock

Mais il s'agit là d'un menu détail : en guise de preuve de la dérive dictatoriale d'EELV, Brune Poirson s'appuie sur les propos tenus, la veille sur France Inter, par le secrétaire national du parti, Julien Bayou, qui aurait selon elle "

Lire la suite