«On nous crache dessus» : des Marseillais se relaient pour empêcher des dealers de s'installer

© Stéphane Burgatt / EUROPE 1

Depuis une dizaine de jours, des habitants d'une cité du quartier de la Pomme, à Marseille, se sont organisés pour garder leur immeuble. Ils se relaient quotidiennement jour et nuit pour éviter que des trafiquants de drogue occupent leur hall d'entrée. La situation reste très tendue entre dealers et locataires.

Tous les jours, de midi à 2 heures du matin, ils se relaient à l’entrée de leur bâtiment. Des habitants d’une cité du quartier de la Pomme à Marseille se sont unis pour empêcher l’installation d’un point de vente de drogue dans leur hall d’immeuble. Depuis le 31 décembre, des dealers essaient d’y installer un point de vente de stupéfiants.

>> Retrouvez Europe Soir en replay et en podcast ici

"Ils veulent investir les lieux"

"On est là pour se protéger, protéger nos enfants, nos personnes âgées et nos voisins." À l’entrée du bâtiment H, les locataires sont déterminés. Cela fait près de dix jours qu'ils ne lâchent pas pour s'assurer que leur bâtiment ne devienne pas un point de deal. "Ça fait dix jours qu’on est planté ici comme des santons", rapporte une mère de famille. "On se relaie entre voisins, on fait blocus pour ne pas qu’ils s’implantent. Si ils s’implantent, après, c’est mort. J’espère vraiment que ça va s’arrêter car on va pas tenir indéfiniment" s’inquiète-t-elle.

La situation reste très tendue avec les dealers. "On en a ras-le-bol, on ne peut plus sortir tranquillement de chez nous. On nous crache dessus, on nous met des mégots dans les boites aux lettres et on se fait insulter", rapporte un locataire. "C’est des jeunes mais ils sont cagoulés dans le hall. On ne peut pas leur parler !", s'indigne-t-il. Tout le monde reste à l'affût pour prendre la possession du hall d'entrée. "Un soir la porte d’entrée était ouverte et je l’ai refermée, alors ils l’ont pris...

Lire la suite sur Europe1

VIDÉO - Marseille: des établissements scolaires menacés d'attentat à la bombe