Des créneaux de vaccination réservés aux enseignants de plus de 55 ans

Source AFP
·1 min de lecture
Un couple de personnes âgées se fait vacciner lors d'une campagne de vaccination des personnes de plus de 50 ans dans la ville de Marseille.
Un couple de personnes âgées se fait vacciner lors d'une campagne de vaccination des personnes de plus de 50 ans dans la ville de Marseille.

Un coup de collier. Ce week-end, la France va franchir une nouvelle étape dans son processus de vaccination. Jean Castex a annoncé ce jeudi 15 avril que des centres de vaccination allaient ouvrir dès samedi des « créneaux dédiés » pour les enseignants et professionnels de la petite enfance de plus de 55 ans, mais aussi les policiers, gendarmes, surveillants pénitentiaires et autres professions particulièrement exposées au Covid-19. Le Premier ministre a également souligné que la barre des 12 millions de personnes ayant reçu une première dose était dépassée avec 2 millions de plus que l'objectif annoncé de 10 millions pour la mi-avril.

La nouvelle mesure concerne les professeurs des écoles, collèges et lycées, les professionnels de la petite enfance, les policiers et gendarmes, les surveillants pénitentiaires, les agents spécialisés des écoles maternelles (Atsem) et les AESH (accompagnants d'enfants en situation de handicap), soit environ 400 000 personnes, a précisé Jean Castex en visitant un centre de vaccination à Saint-Rémy-lès-Chevreuse. Ils pourront recevoir des injections du vaccin AstraZeneca ou bien de Pfizer ou Moderna. « Une excellente nouvelle pour toujours mieux protéger ceux qui nous protègent », a réagi sur Twitter le ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin.

À LIRE AUSSICoignard ? Gouvernement : les prophètes de la vaccination

« La liste des centres de vaccination ouverts ce week-end est établie par les ARS et sera disponible dès demain sur les [...] Lire la suite