Crédits : la Banque de France durcit les règles concernant les prêts immobiliers

La nouvelle est officielle : il sera désormais plus difficile d’obtenir un prêt, concernant les crédits immobiliers. La Banque de France a décidé de durcir les règles. "Après cinq années de très forte croissance, elle souhaite calmer la fièvre immobilière. Les taux historiquement bas ont fait décoller l’endettement des ménages. Même en 2020, malgré le confinement, le crédit immobilier a enregistré plus de 5 % de croissance", relate le journaliste France Télévisions David Boéri, sur le plateau du 12/13, lundi 22 février. Peu de défauts de paiement Si les défauts de paiement restent très faibles et représentent moins d’1 % des cas, la Banque de France craint, à terme, les effets d’une bulle immobilière. Elle préconise donc la limitation du taux d’effort, c’est-à-dire la part du crédit immobilier dans les revenus, à un maximum de 35 %, et ce en prenant en compte le coût de l’assurance. Elle pousse également à limiter la durée du crédit à un maximum de 25 ans. Pour rappel, 40 % des crédits octroyés ces dernières années ont été signés sur 25 ans et plus.