Crédit Suisse : la banque pourrait restituer les bonus déjà versés à ses dirigeants

La banque devra "rendre compte des conclusions de ces examens" au département fédéral des finances ainsi qu'à l'Autorité fédérale de surveillance des marchés financiers, précise-t-il dans un communiqué détaillant la mise en œuvre d'une décision du gouvernement de supprimer les bonus. Début avril, un peu plus de deux semaines après le sauvetage dans l'urgence de Credit Suisse, le Conseil fédéral (gouvernement) avait exigé que toutes les rémunérations variables du plus haut échelon de décision de la banque dues jusqu'à fin 2022 soient supprimées.

Il avait demandé à ce que les bonus des deux échelons inférieurs soient réduits de 50% pour l'échelon juste en dessous de l'équipe de direction, et de 25% pour les cadres au troisième échelon. Cette décision concerne environ 1.000 collaborateurs et représente un montant d'environ 50 à 60 millions de francs suisses (51 à 61 millions d'euros à taux actuels). Le gouvernement avait également demandé à ce que la possibilité d'exiger la restitution de bonus soit examinée. Le ministère des Finances, chargé de la mise en œuvre de cette décision, précise mardi dans le communiqué que ces bonus concernant les membres de la direction pourront remonter jusqu'à 2019.

La banque était alors dirigée par le Franco-ivoirien Tidjane Thiam qui avait passé la main début 2020 au Suisse Thomas Gottstein après un scandale de la filature d'anciens employés. Le Germano-Suisse Ulrich Körner avait ensuite repris la direction en août 2022 pour tenter de redresser la (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Grande-Bretagne : l'inflation ralentit fortement en avril à 8,7%
Mr Bricolage, Castorama et Brico Dépôt s’allient sur les achats en France
CAC 40 : la dette des Etats-Unis plombe la Bourse de Paris
Dividendes : plus de 326 milliards de dollars versés en trois mois dans le monde, un record
Netflix : la plateforme limite le partage de mots de passe dans plus de 100 pays