Crédit immobilier : les renégociations battent un nouveau record

Les renégociations dans le crédit immobilier sont de retour, après plus de 18 mois de répit. Une situation qui commence à préoccuper les banques, à mesure que les comptes de fin d'année approchent. Il faut dire que les montants renégociés pourraient atteindre des records en 2019. Selon Les Échos, le stock de crédits renégociables devrait ainsi dépasser la barre des 50 milliards d'euros d'ici la fin de l'année. C'est 10 milliards de plus qu'en 2016, date du précédent record, alors que l'encours renégocié avait presque atteint les 40 milliards d'euros.

À l'époque pourtant, le poids des renégociations sur le marché du crédit était beaucoup plus important qu'aujourd'hui. Lors du pic historique de janvier 2017, la part des renégociations avait même atteint 62% de la production de crédit. En octobre 2019, 26% des crédits produits correspondaient à des renégociations. La faute à la baisse continue des taux, qui a fait gonfler le marché de l'immobilier. Au final, pour l'année 2019, le taux de crédits renégociés devrait être de 20%.

L’effet concurrence

Pour rappel, la renégociation d'un crédit permet à l'emprunteur de raccourcir la durée de remboursement tout en maintenant les mêmes mensualités ou bien de réduire les mensualités en conservant la durée d'emprunt initiale. Avec, à la clé, de substantielles économies. Un mécanisme qui peut donc peser sur les finances des banques. En effet, en France, les risques autour des prêts à taux fixe sont supportés par les établissements financiers et non par le client, lorsque l’environnement de taux évolue. La concurrence entre les banques en entraîne ainsi certaines à consentir un rabais pour éviter de voir un client changer de crèmerie. Une attitude amplifiée sur les profils d'emprunteurs jugés prioritaires, car disposant d’épargne et à qui les banques proposent souvent d’autres produits.

>> A lire aussi - Réforme de la fiscalité immobilière : qu’attend le gouvernement ?

L'année devrait en outre s'achever sur 1,1 million de transactions dans

(...) Cliquez ici pour voir la suite

CD de Johnny, album d'Asterix, Lego... les cadeaux de Noël déjà bradés sur les sites de revente
Le numéro trois de Nissan démissionne, Ségolène Royal sommée de s’expliquer sur ses absences au Conseil de l’Arctique… Le flash éco du jour
Des stars d'Instagram ont-elles fait la promotion d'une boisson au cyanure ?
Cartes cadeaux et bons de réduction : un lâcher de Noël tourne au fiasco en Australie
États-Unis : un homme cambriole une banque avant d'offrir l'argent aux passants