Crédit immobilier : que doit réellement changer la réforme de l'assurance emprunteur ?

·1 min de lecture

Changer d'assurance emprunteur à tout moment. C'est la promesse de la proposition de loi de la députée Agir Patricia Lemoine, étudiée ce jeudi en commission à l'Assemblée nationale. Une mesure à laquelle le gouvernement est favorable, car elle est permettrait notamment de redonner du pouvoir d'achat. Si elle est adoptée, il faudra certainement s'attendre à un "big bang" des changements de banque. En effet, la majorité des Français ayant souscrit un prêt immobilier ont fait de même auprès de leur propre banque pour l'assurance. Mais si cette solution est la plus simple et la plus fréquente, elle n'est pas forcément la plus économique. 

LIRE AUSSI - Crédit immobilier : que va changer concrètement la fin des questionnaires de santé ?

Les banques vent debout

Une fois le contrat signé, il est assez compliqué de changer d'assurance emprunteur. Cette proposition de loi permettrait donc de changer la donne et serait également un vrai gain de pouvoir d'achat selon Maël Bernier, la porte-parole de Meilleurtaux.com. "Si vous prenez un prêt de 250.000 euros avec un taux à 1.10 sur 20 ans, avec une assurance vous pouvez être à 83 euros par mois et avec une autre passer à 40 euros par mois. Et ce avec des garanties équivalentes", précise-t-elle. "Dans un cas, ça va vous coûter 20.000 euros au total, et dans l'autre seulement 9.500 euros. Donc c'est clairement des euros tous les mois de gagner et du pouvoir d'achat rendu aux Français."

>> Retrouvez Europe midi en replay et en pod...


Lire la suite sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles