Crédit immobilier : assouplissement des conditions

Pour ce fonctionnaire, obtenir un crédit immobilier pour un premier achat est un parcours du combattant. "Le problème qui s'est posé, c'est le fait qu'on n'ait pas d'apport, qui est un point bloquant, malgré notre statut qui nous apporte quand même une vraie sécurité en terme financière", confie-t-il aux équipes de France Télévisions. Bonne nouvelle : Bercy a annoncé, jeudi 17 décembre, que les conditions d'octroi des crédits immobiliers seraient assouplies. Les primo-accédants sont particulièrement concernés. Assouplissement des prêts Le haut conseil de stabilité financière préconise de passer d'un taux d'endettement maximal de 33% à 35%, et la durée de prêt passe de 25 à 27 ans maximum. Depuis plusieurs semaines, les secteurs de l'immobilier et de la construction réclamaient cet assouplissement des prêts. Selon eux, c'est une solution pour éviter l'effondrement du permis de vente et de construction. "Cet allégement dans les recommandations va permettre à une frange de population qui était finançable, mais ne pouvait plus l'être, de pouvoir à nouveau emprunter", explique Sandrine Allonier, porte-parole de vousfinancer.com.