Création d'une réserve opérationnelle de la police : "Beaucoup de citoyens veulent nous aider", selon le syndicat des cadres de la sécurité intérieure

franceinfo
·1 min de lecture

En plus de présenter le programme du "Beauvau de la sécurité" lundi 25 janvier, le ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin a annoncé dans les colonnes du Parisien-Aujourd'hui en France la création d'une "réserve opérationnelle" de la police nationale. Et c'est une bonne chose, réagit ce mardi 26 janvier sur franceinfo Christophe Rouget, secrétaire général du syndicat des cadres de la sécurité intérieure, car "l'organisation de la réserve de la police nationale était désuète".

"Nous nous félicitons de cette décision", assure Christophe Rouget. "C'est un métier où certains ne nous aiment pas, mais beaucoup de citoyens, au contraire, veulent travailler, veulent nous aider", assure Christophe Rouget. "Donc nous avons beaucoup de demandes qui pour l'instant n'étaient pas satisfaites parce que l'organisation de la réserve de la police nationale était désuète. Là, il va falloir former des gens pendant un mois".

10 000 stages et contrats d'apprentissage dans la police

Une formation accélérée de 30 jours donc, où il faudra notamment apprendre à traiter les cas de violences conjugales. Ces nouveaux réservistes sont censés entrer en fonction en septembre prochain. Comment se concrétise cette réserve ? "C'est 30 000 citoyens qui viendront porter assistance à la police nationale, travailler dans cette (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi