Le créateur Kenzo Takada lance une marque de design, 20 ans après avoir quitté la mode

franceinfo Culture avec agences

En 1999, le Japonais Kenzo Takada quittait la mode et son rythme effréné. A 80 ans, il se lance dans le design faisant revivre ses fameux imprimés graphiques et floraux dans des intérieurs oniriques. "Il y a 20 ans je ne voulais plus travailler, mais voyager", raconte-t-il à l'AFP dans son grand studio lumineux dans le centre de Paris. Il est entourés de deux jeunes collègues qui ont oeuvré avec lui ces trois dernières années pour la nouvelle marque, K3, où le chiffre s'écrit à la japonaise avec trois traits horizontaux.



Le créateur, qui a vendu en 1993 sa marque de vêtements au géant LVMH et s'est retiré de la mode six ans plus tard, a certes fait de nombreuses collaborations depuis. Mais débordant d'énergie, il reconnaît que travailler pour soi lui avait "manqué". Il opte pour le design, plus "intemporel" que les vêtements, qui "concerne vraiment l'art de vivre" et qui permet de travailler de façon moins intense que dans la mode avec ses quatre Fashion Week par an. "Dans les vêtements, il faut être tout le temps dans les collections, cela demande une plus grande organisation, des ateliers et tout cela : je ne peux plus travailler comme ça", dit le créateur.

Mélange d'Orient et d'Occident

Comme son nom le suggère, le style de K3 est un mélange savant d'Orient et d'Occident dont un fauteuil de style Louis XV couvert de tissu à (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi