Les crèmes solaires ne sont pas écologiques

France 2

Les crèmes solaires, c'est bon pour la peau, mais pas forcément pour les océans. C'est ce que dénonce Nicolas Imbert, le directeur exécutif de Green Cross France. Selon lui, 25 000 tonnes de produits solaires sont déversées chaque année dans tous les océans. Or, les molécules qui entrent dans la composition de ces crèmes risquent d'empoisonner les microalgues en moins de 48 heures. La concertation des

touristes sur les lieux de baignade aggrave ce phénomène.

Comme les perturbateurs endocriniens

Un phénomène insidieux dont on ne pourra mesurer l'impact que dans dix ou quinze ans. Selon Green cross, l'effet serait aussi néfaste pour l'environnement que celui des perturbateurs endocriniens sur l'homme. L'association travaille actuellement avec une équipe de chercheurs sur la mise au point d'une crème à base de microalgues qui devrait protéger à la fois la micro faune sous-marine et le bien-être humain. Mais il faudra, ajoute Nicolas Imbert, que l'UE prenne ses responsabilités.

Retrouvez cet article sur Francetv info

Paris Plages : la baignade est ouverte dans le bassin de la Villette
Job d'été : vendre des chouchous, un emploi très physique
Vacances : le beau temps est au rendez-vous
Melons : les producteurs français inquiets
L'heure des vacances est arrivée

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages