Crème solaire périmée, quels risques pour la peau? Une dermatologue nous répond

Boy with sun shaped sunscreen on his hand (Photo: Jackyenjoyphotography via Getty Images)
Boy with sun shaped sunscreen on his hand (Photo: Jackyenjoyphotography via Getty Images)

Boy with sun shaped sunscreen on his hand (Photo: Jackyenjoyphotography via Getty Images)

SANTÉ - Le capuchon n’est plus là et quelques grains de sable sont même collés sur l’embout. Votre flacon de crème solaire de l’année dernière est encore dans le placard, à moitié entamé. Et vu son prix, vous hésitez à fermer les yeux sur sa date de péremption, qui est clairement dépassée.

Y a-t-il un risque à le réutiliser l’année d’après? Ses principes actifs sont-ils toujours aussi efficaces et protège-t-il encore votre peau? Le HuffPost fait le point avec le professeur Marie Aleth Richard, médecin dermatologue à l’hôpital de La Timone, à Marseille (APHM) et membre de la Société Française de Dermatologie.

La réponse est clairement non, sauf si le tube n’a pas été ouvert. “Dans une crème, il y a deux choses: le principe actif, qui soigne ou prévient quelque chose, explique-t-elle. Et l’enrobage, qui compte les excipients, qui créent une texture ou une couleur agréable et les conservateurs, qui permettent d’éviter que cela ne moisisse ou pourrisse au bout de quelques jours.”

Une fois ouvert, le produit est forcément corrompu. “Peut-être qu’une partie de l’efficacité thérapeutique va rester, mais ce n’est pas garanti, souligne-t-elle. Et la crème a traîné, a été exposée à la chaleur, aux bactéries, on l’a touchée avec ses mains, donc il va forcément y avoir une altération.”

“Du grand délire”

Pour le médecin, s’il n’y a pas de risque pour la santé à dépasser la date de quelques semaines, ce n’est “pas raisonnable” après plusieurs mois. D’une année sur l’autre, c’est même “du grand délire.” “On ne peut pas espérer les mêmes propriétés d’un produit qui a travaillé, développe-t-elle. Comme pour tout contenu qui contient des substances huileuses ou grasses.”

Cette règle s’impose peu importe le type de crème, solaire ou autre. “Toute formulation cosmétique ou médicamenteuse qui a été ouverte doit être utilisée selon ses règles d’utilisation”, rappelle Marie Aleth Richard.

Si vous venez à l’instant d’appliquer votre crème solaire de l’année dernière parce que vous n’aviez rien d’autre sous la main, ne paniquez pas pour autant. “Vous n’allez pas attraper une infection cutanée ou un impétigo (infection bactérienne de la peau, ndlr) parce que vous avez appliqué une crème qui a un peu bougé, mais vous n’avez pas la garantie d’être protégé”, répète-t-elle.

Suivre les règles d’application

Faut-il alors acheter de la crème solaire en petit format ou tubes de petite taille? Tout dépend de l’utilisation qu’on en a, qui souvent n’est pas optimale, selon Marie Aleth Richard.

“Il faut utiliser la bonne quantité pour la bonne surface, indique-t-elle, ce qui nécessite de souvent devoir consommer à titre personnel plusieurs tubes de crème dans la saison et pas un seul tube pour toute la famille”. Pour être certain d’appliquer la bonne dose, selon les zones de peau à protéger, il faut bien respecter les règles d’application, que ce soit une crème d’indice 50 ou 30. Et donc ne pas lésiner sur la quantité.

“Quand vous mettez correctement votre crème solaire, c’est à dire en quantité suffisante, ce n’est pas toujours très confortable”, décrit-elle. Sous-entendu: il est normal de se sentir gras et poisseux. L’appliquer en surface n’est donc pas suffisant. Idem pour la fréquence d’application.

″Si vous n’en mettez que le matin, vous n’êtes pas protégé toute la journée, explique le professeur Richard. Il faut en remettre toutes les deux heures, évidemment en fonction du temps passé exposé au soleil.” En suivant ces règles, a priori, il ne devrait plus vous rester de crème solaire à la fin de l’été.

À voir également sur Le HuffPost: Ce tutoriel éventail à faire chez soi vous rafraîchira pendant les fortes chaleurs

Cet article a été initialement publié sur Le HuffPost et a été actualisé.

LIRE AUSSI:

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles