Crèches : le gouvernement saisit l'Igas après le drame de Lyon

© Arthur Nicholas Orchard / Hans Lucas / Hans Lucas via AFP

Le ministre des Solidarités, Jean-Christophe Combe, a annoncé lundi avoir saisi l'inspection générale des affaires sociales (Igas), après la mort d'une fillette de onze mois le mois dernier dans une crèche du groupe People & Baby à Lyon . Cette mission est chargée d'apporter "rapidement des éclaircissements quant aux facteurs qui, dans cette crèche, dans ce réseau, ou dans le cadre général des modes d'accueil, auraient pu concourir à l'installation de situations de danger ou de maltraitance", indique-t-on au ministère. Elle doit aussi proposer des "solutions pour y remédier" et le ministre "discutera rapidement des évolutions réglementaires susceptibles d'être mises en oeuvre dès l'automne".

Répondre à l'urgence du métier

Le nouveau ministre a fait cette annonce en rencontrant lundi les membres du Comité Filière petite enfance, installé en novembre dernier, qui rassemble des représentants des modes d'accueil du jeune enfant (assistants maternels, gardes d'enfants à domicile, crèches...) et les acteurs publics concernés.

Outre une prise en compte de l'émotion suscitée par ce drame à Lyon, il s'agissait de répondre dans l'immédiat aux préoccupations exprimées par les professionnels sur la pénurie de personnels dans les dispositifs d'accueil de la petite enfance.

Deux millions d'euros débloqués pour la petite enfance

L'élargissement de l'exercice des métiers de la petite enfance en crèche à de "nouveaux profils" fera l'objet d'un arrêté qui devrait paraître d'ici fin juillet. Il d...


Lire la suite sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles