Pas de crèche ? Voici les solutions alternatives pour faire garder votre enfant

Chaque année, la rentrée revient avec son lot de stress pour les jeunes parents. Que vont-ils donc faire de leurs têtes blondes lorsqu’ils reprendront le travail ? Les crèches croulent sous les demandes, les nounous coûtent cher et sont prises d’assaut, les grands-parents filent en vacances, et les assistantes maternelles manquent souvent de flexibilité sur leurs horaires. De quoi en décourager plus d’un !

Si la crèche est souvent plébiscitée, d’autres solutions peuvent être mieux adaptées à vos besoins, que ce soit pour des raisons de flexibilité, d’approche pédagogique, ou de coûts. Mais il est parfois difficile de faire son choix, et de savoir quel mode de garde est le moins cher une fois les aides auxquelles vous avez droit déduites. Le complément de libre choix du mode de garde (CMG) est versé par la Caisse d’allocations familiales (CAF), il vous permet de financer une partie des dépenses liées à la garde de votre enfant de moins de six ans, selon vos revenus, le nombre d’enfants et leur âge. Un minimum de 15 % de la dépense restera quoi qu'il arrive à votre charge.

Il existe aussi le crédit d’impôt pour frais de garde, correspondant à 50% des dépenses supportées dans la garde de votre enfant de moins de six ans par une assistante maternelle ou un établissement d’accueil (crèche, halte garderie, garderie scolaire, centre de loisirs, etc). Certains comités d’entreprises proposent également d’accorder une aide financière à ses employés jeunes parents.

Les assistants maternels (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite