La crèche abritait une usine de fabrication de drogue : un enfant de deux ans décède

Aux États-Unis, la crise des opioïdes ne connaît aucun répit et toutes les stratégies semblent permises pour faire circuler le Fentanyl sous le manteau. Dans le quartier du Bronx, à New York, c’est la crèche qui cachait la drogue sous le lit des enfants.

Au choc se succède l’effroi pour les parents du Bronx, à New York. Vendredi 15 septembre, un petit garçon d’un an est décédé et trois autres bébés âgés de 8 mois à 2 ans ont été hospitalisés après avoir inhalé du fentanyl - un puissant opioïde de synthèse dont l'usage est détourné en drogue - alors qu’ils se trouvaient à la crèche.

Sur place, les enquêteurs ont d’abord découvert un kilo de fentanyl caché sous le tapis sur lequel les enfants avaient fait la sieste ce vendredi après-midi. Dans une chambre, que les propriétaires ont avoué sous-louer à « un étranger », c’est une « presse » servant à réduire en poudre le Fentanyl et à l’associer à de la cocaïne ou de l’héroïne qui a été trouvée.

À lire aussi Opioïdes : quand des médicaments deviennent des drogues dures

La crèche cachait une usine de drogue

Mais ce n’était rien, finalement, face à ce que les inspecteurs ont découvert mercredi 20 septembre. La salle de jeux des enfants dissimulait en réalité une trappe secrète qui renfermait plusieurs dizaines de kilos de drogue - notamment du fentanyl et de la poudre qui doit encore être examinée - ainsi que des accessoires liés au trafic.

Les enquêteurs en ont déduit que l’activité de garde d’enfant n’était en vérité qu’une couverture pour dissimuler sa véritable activité, celle d’être « une usine de fabrication de drogue à base de fentanyl ». « Apparemment, lorsque la garderie n’était pas ouverte, les gens entraient et sortaient de l’appartement », a depuis affirmé...

Lire la suite sur ParisMatch

VIDÉO - Reprise du contrôle d'une prison au Venezuela: armes, drogue et machines à bitcoins