Mali : la CPI condamne un chef de police islamique jihadiste pour des crimes de guerre à Tombouctou

La Cour pénale internationale (CPI) a reconnu mercredi Al Hassan Ag Abdoul Aziz Ag Mohamed Ag Mahmoud coupable de crimes de guerre et de crimes contre l'humanité à Tombouctou, au Mali, en 2012 et 2013. Les juges ont déclaré qu'il avait été un membre clé du groupe jihadiste Ansar Dine, qui s'était emparé de Tombouctou et avait tenté d'y imposer la charia, la loi islamique.

La Cour pénale internationale (CPI) a condamné, mercredi 26 juin, un chef de la police islamique jihadiste pour des crimes de guerre et crimes contre l'humanité dans la ville sanctuaire malienne de Tombouctou en 2012 et 2013.

Al Hassan Ag Abdoul Aziz Ag Mohamed Ag Mahmoud, dit Al Hassan, 46 ans, a été reconnu coupable notamment de torture et d'atteinte à la dignité de la personne pour des actes commis dans la ville alors sous le joug jihadiste.

La peine infligée sera déterminée à une date ultérieure, après une nouvelle série d'audiences. Le jihadiste malien encourt une condamnation à une peine de prison à perpétuité.

Selon le juge Antoine Kesia-Mbe Mindua, il a joué un "rôle clé" dans la terreur qui s'est abattue sur Tombouctou en supervisant des amputations et des flagellations en tant que chef de la police islamique de la ville contrôlée par les combattants islamistes d'Ansar Dine et Al-Qaïda au Maghreb islamique.

Avec AFP et Reuters


Lire la suite sur FRANCE 24

Lire aussi:
Ouverture du procès d'un jihadiste malien pour crime de guerre devant la CPI
Mausolées de Tombouctou : le peuple malien et l'humanité reçoivent un euro symbolique
Opération Barkhane : l'armée française quitte Tombouctou, huit ans après son arrivée au Mali