VIDEO. Covid-19 : le deuil que les proches n'ont pas pu faire

Perdre ceux qu’on aime est un drame universel. Mais les perdre sans pouvoir même leur dire au revoir l’est encore plus. Or, la crise de coronavirus a empêché bien des Français de faire leur deuil convenablement. Jeudi 15 avril, un homme qui a perdu son épouse, Lionel Petitpas, témoigne aux caméras de France 2. Sa femme est morte du virus en mars 2020, à l’âge de 66 ans. À l’époque, l’intéressée a développé une fièvre importante. Un mari mis à l’écart Inquiet, son mari a pris des mesures immédiatement : "J’ai appelé le SAMU puisqu’elle était diabétique. Ils ont chargé mon épouse dans l’ambulance." "Au moment du départ, ma femme m’a fait un petit coucou de la main, et je ne l'ai plus jamais revue, ni vivante ni défunte", précise-t-il. L’état de la femme s’est ensuite dégradé rapidement. Le 29 mars, Lionel Petitpas reçoit un appel de l’hôpital qui lui annonce son décès. Le mari n’a alors pas le droit de venir voir son épouse, à cause de l’épidémie. Cette dernière est glissée dans un sac mortuaire. Lionel Petitpas n’est même pas autorisé à apporter une robe et ne peut pas assister à la mise en bière. Pour lui, c’est un moment de sa vie qui lui a été volé, "sans aucune once d’humanité".