Avec le Covid, les voyages d'affaires vont-ils disparaître au profit des visioconférences ?

·1 min de lecture

La crise du coronavirus et les nouvelles habitudes de travail qu'elle induit ont profondément modifié le rapport des entreprises avec le voyage d'affaires. Jeudi, Europe 1 se penche sur le changement d'habitude initié par un dirigeant d'entreprise, pour qui ces déplacements étaient monnaie courante.

C'est la grande crainte des acteurs du secteur aérien, percuté de plein fouet par le Covid-19 et une crise qui n'en finit pas de peser sur l'horizon des différentes compagnies. Le traditionnel voyage d'affaires relève-t-il désormais de l'histoire ancienne ? Ce sont les passagers les plus "rentables" et lucratifs pour les compagnies aériennes, sans oublier les acteurs du ferroviaire ou de l'hôtellerie qui profitent de tous ces déplacements. Mais depuis la pandémie, les habitudes de travail ont été chamboulées. Aujourd'hui, les dépenses liées aux voyages d'affaires ne représentent qu'un tiers du niveau de 2019, selon les chiffres du cabinet Deloitte. 

"Réduire de 50% les voyages d'affaires"

Guillaume Van Gaver, patron de Link Mobility, une entreprise spécialisée dans la téléphonie mobile et présente dans 18 pays, observe ainsi une évolution de ses pratiques en matière de voyage depuis le printemps 2020. Et ce en raison de nouvelles habitudes de travail et de la prise de conscience croissante de l'impact écologique de ces déplacements. "Aujourd'hui, ma ligne directrice, c'est de réduire de 50% ces voyages en considérant l'aspect écologique et économique", défend le dirigeant. "J'ai aussi une responsabilité d'exemplarité en tant que patron de l'entreprise vis-à-vis du reste des équipes."

>> Retrouvez tous les journaux de la rédaction d'Europe 1 en replay et en podcast ici

Jusqu'ici, Guillaume Van Gaver compensait son empreinte carbone, sous l'amicale pression de ses enfants...

Lire la suite sur Europe1

Ce contenu peut également vous intéresser :

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles