Entre l'Australie et la Nouvelle-Zélande, une "bulle sanitaire" anti-Covid

Suzana Nevenkic
·1 min de lecture
Entre l'Australie et la Nouvelle-Zélande, une "bulle sanitaire" anti-Covid
Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

CORONAVIRUS - L’émotion était forte, ce lundi 19 avril, chez les premiers passagers qui ont embarqué sur les vols de la “bulle” permettant désormais de voyager entre l’Australie et la Nouvelle-Zélande sans avoir à effectuer de quarantaine à l’arrivée.

Des familles séparées depuis la fermeture des frontières il y a près de 400 jours en raison de la pandémie de Covid-19, ont ainsi pu se retrouver. ″Je vais crier, hurler, pleurer, étreindre, embrasser, me sentir heureuse - tout cela à la fois”, a témoigné Denise O’Donoghue, 63 ans, à l’aéroport de Sydney avant d’embarquer. “C’est un grand jour pour les familles et leurs amis”, a déclaré la Première ministre néo-zélandaise Jacinda Ardern, saluant la politique efficace de lutte contre le coronavirus, dans les deux pays, qui a permis l’ouverture de ce corridor.

Avant la pandémie, les Australiens représentaient la plus large proportion des touristes étrangers, soit 40%, se rendant en Nouvelle-Zélande, avec environ 1,5 million d’arrivées en 2019. Au premier jour de la mise en place de ce corridor, la plupart des passagers étaient des Néo-Zélandais de retour dans leur pays. Les touristes devraient être plus nombreux lors des prochaines vacances scolaires en Australie, prévues dans quelques semaines.

Pour Lorraine Wratt, une Néo-Zélandaise bloquée par la pandémie alors qu’elle était dans sa famille en Australie, il est “formidable” de pouvoir à nouveau voyager. “Nous sommes très heureux de rentrer à la maison, mais notre famille (en Australie) va énormément nous manquer”, a-t-elle souligné. &ld...

Cet article a été initialement publié sur Le HuffPost et a été actualisé.