Covid: le variant Delta est déjà là, pourquoi la France ne l'a pas vu plus tôt

·1 min de lecture
Le variant Delta représente près d'un cas de coronavirus sur dix en France. (Photo: Denis_prof via Getty Images/iStockphoto)
Le variant Delta représente près d'un cas de coronavirus sur dix en France. (Photo: Denis_prof via Getty Images/iStockphoto)

SCIENCE - Le 10 mai, l’OMS rajoutait à sa liste des souches du coronavirus jugées préoccupantes un nouveau variant, découvert en Inde et qui sera ensuite baptisé Delta. Quelques jours plus tôt, de premiers cas sporadiques avaient été découverts en France. Un mois et demi plus tard, le variant Delta représenterait quelque 10% des nouveaux cas de Covid-19, selon les dernières données de Santé publique France (SPF).

La semaine passée, le chiffre était deux fois plus faible, moins de 5%. Et avant cela, aucune donnée ne permettait de savoir que le variant Delta représentait plus d’un cas sur cent. Pourquoi? Parce que la France est clairement en retard dans la chasse aux variants, comme nous l’expliquions début mai.

Même ces chiffres récents autour du variant Delta ne peuvent pas être pris comme des certitudes. Interrogé sur ces problèmes par Le HuffPost, Santé publique France rappelle que les ambitions françaises en termes de surveillance des variants et des mutations sont toujours là et pointe du doigt, pour les retards actuels, des problèmes avec les laboratoires. Mais la réalité est plus complexe et plus déprimante que cela.

Une France borgne sur les variants

Il serait faux de dire que la France est totalement aveugle face au risque d’émergence d’un variant plus contagieux sur le territoire. Mais sa vue est loin d’être claire. Les 10% de variant Delta proviennent d’un nouveau système de “criblage” des tests positifs, qui permet de cerner certaines mutations clés, présentes sur les principaux variants inquiétants.

Mais ces nouveaux dispositifs sont très récents et remplacent un ancien système de criblage, qui permettait surtout de voir la pr...

Cet article a été initialement publié sur Le HuffPost et a été actualisé.

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles