Covid: Pourquoi Trump ne veut pas délivrer le vaccin à New York tout de suite

Paul Guyonnet
·Journaliste
·1 min de lecture
Le président des États-Unis Donald Trump n'a aucune intention de distribuer le vaccin contre le coronavirus à l'État de New York, du fait du brouille politique et médiatique avec les autorités locales (image d'illustration du 23 septembre). (Photo: Joshua Roberts via Getty Images)
Le président des États-Unis Donald Trump n'a aucune intention de distribuer le vaccin contre le coronavirus à l'État de New York, du fait du brouille politique et médiatique avec les autorités locales (image d'illustration du 23 septembre). (Photo: Joshua Roberts via Getty Images)

CORONAVIRUS - Jusqu’au 20 janvier, c’est encore lui le président, et il compte bien le montrer. Vendredi 13 novembre, Donald Trump s’est exprimé face à la presse pour faire un point d’étape dithyrambique sur la recherche d’un vaccin contre le covid-19, et plus généralement sa gestion de l’épidémie (qui a fait près de 250.000 morts aux États-Unis).

“Les cas sont nombreux, mais c’est uniquement parce que nous avons le meilleur programme de dépistage au monde”, s’est par exemple enthousiasmé Donald Trump, alors que le pays s’approche des onze millions de cas détectés. Surtout, le président sortant s’est réjoui des progrès de l’entreprise Pfizer concernant un futur vaccin contre le coronavirus.

“Des millions de doses seront très bientôt distribuées. Nous sommes tous prêts, nous n’attendons plus que l’approbation finale. Dès que ce sera bon, le vaccin sera disponible pour toute la population”, a affirmé Donald Trump, évoquant le mois d’avril comme échéance envisagée, lui qui avait plusieurs fois promis qu’il serait disponible avant la fin de 2020.

Toute la population... sauf l’État de New York

Sauf que Donald Trump ne parlait en réalité pas de tout le pays comme il l’a immédiatement précisé: “Toute la population à l’exception de quelques endroits tels que l’État de New York où, pour des raisons politiques, le gouverneur a décidé qu’il souhaitait prendre son temps avec le vaccin, qu’il n’a pas entière confiance dans la provenance du vaccin, et surtout pas dans cette présidence et ce gouvernement.”

“...

Cet article a été initialement publié sur Le HuffPost et a été actualisé.