Covid : trois erreurs de communication du gouvernement décryptées par un spécialiste

·1 min de lecture

Il évoque dans son ouvrage un fiasco français. Invité d'Europe Soir, Stéphane Fouks, vice-président d'Havas et auteur de "Pandémie médiatique" (Plon), revient sur ce qui sont, selon lui, des erreurs du gouvernement dans sa communication de crise sur le coronavirus. Trois grandes erreurs ont été commises et ont conduit à "nourrir le populisme et la défiance" à l'en croire : l'infantilisation, le règne de la technocratie et une pratique incohérente du pouvoir. "On a commencé par un mensonge sur les masques, ça a fait tout partir de travers", affirme Stéphane Fouks. 

>> EN DIRECT - Coronavirus : suivez l'évolution de la situation jeudi 28 janvier

"On a pris les Français pour des enfants"

"On nous a dit que c'était inutile pour cacher la pénurie [de masques], par peur de la panique, mais aussi parce certains considér[aient] que nous étions tellement bêtes que l'on ne pourrait pas apprendre à porter ce tissu. On a pris les Français pour des enfants et on les a traités en comme tels, à la différence de l'Allemagne qui a fait appel à la responsabilité de chacun." Stéphane Fouks rappelle que Berlin a un bilan de près de 55.000 morts, contre plus de 74.000 pour la France. 

Autre erreur pointée du doigt par le spécialiste : "se tromper dans ce qu'il faut raconter et être obsédé par l'opinion." Dans le pays le plus réfractaire au monde à se faire vacciner, le vice-président d'Havas estime que la stratégie de communication gouvernementale aurait dû se focaliser sur les personnes qu...


Lire la suite sur Europe1