Covid et tabagisme : ce que l'on sait

·1 min de lecture

Des chercheurs du King’s College de Londres ont analysé, entre fin mars et fin avril, les données d'une application mobile "Covid Symptom Study" destinée à fournir des informations à la recherche. Au total, ce sont 2,4 millions de personnes, qui ont utilisé l’application, fournissant de ce fait une grande quantité de données.

Parmi les utilisateurs, environ 11% étaient fumeurs, ce qui correspond presque à la proportion de fumeurs en vie réelle en Angleterre (14%).

Quels sont les résultats ?

  • Les fumeurs ont été 14% plus susceptibles que les non-fumeurs de développer les symptômes "classiques" du Covid (fièvre, toux, respiration difficile...).

  • Les fumeurs étaient 29% plus susceptibles de signaler plus de 5 symptômes et 50% plus de 10, dont la perte d'odorat, la diarrhée, la fatigue, la confusion ou des douleurs musculaires.

  • Les fumeurs testés positifs avaient 50% de plus de risque d’être hospitalisés que les autres.

  • Les fumeurs avaient plus souvent un test PCR négatif comparativement aux non-fumeurs (9,3% de fumeurs négatifs, 7,4% de fumeurs positifs).

Conclusion : l'étude semble confirmer une protection de la nicotine en prévention. Mais elle démontre que fumer augmente le risque de développer des symptômes et surtout d’être hospitalisée pour une forme sévère.

Ce dernier point confirme les résultats de deux études américaines relayées fin juillet par le quotidien britannique The Guardian. Les chercheurs de l'Université de Californie, (...)

Lire la suite sur Topsante.com

Vaccination Covid-19 : calendrier, vos questions
DIRECT. Covid-19 en France ce 11 janvier : chiffres, annonces
Covid-19 : le R effectif (R0) région par région
Couvre feu à 18h : 8 nouveaux départements concernés dimanche
Covid-19 : l'immunité croisée, c'est quoi exactement ?