Covid : la Suède "se rend compte que sa stratégie ne fonctionne pas" et fait marche arrière

·1 min de lecture

"Je pense que le gouvernement se rend compte que sa stratégie ne fonctionne pas." À contre-courant de ce qu'il faisait jusqu'ici, cherchant une immunité collective contre le coronavirus, le gouvernement suédois a annoncé ce lundi une limitation des rassemblements publics à huit personnes à compter du 24 novembre. Une première vue par Sofia, une habitante de Stockholm rencontrée par Europe 1, comme un aveu d'échec des autorités. Face à la violence de la deuxième vague de Covid-19 dans le royaume, "elles doivent en faire plus qu'avant parce que visiblement, ça ne marche pas", pointe-t-elle. 

>> EN DIRECT - Coronavirus : suivez l'évolution de la situation lundi 16 novembre

"La situation est maintenant grave"

Il faut dire que cette restriction est l'une des rares interdictions décidées par le pays scandinave, dont la stratégie atypique lui a valu d'être scruté à travers le monde ces derniers mois. Le royaume de 10,3 millions d'habitants a mené une stratégie sanitaire sans masque ni confinement ou fermeture de magasins, mais a appelé sa population à limiter les contacts et à télétravailler autant que possible. Ces recommandations y ont valeur de règles mais ne sont pas assorties de mesures coercitives ni de sanctions, en dehors essentiellement de la jauge des rassemblements publics.

Il s'agit d'une mesure "très intrusive" et "sans précédent", mais "nécessaire" pour faire baisser la courbe du nombre d'infections, a justifié le Premier ministre suédois lors de l'annonce. D'ail...


Lire la suite sur Europe1