Sans masque dans un lycée, il donne un coup de tête au proviseur

·2 min de lecture
Un homme est entré sans masque dans un lycée et a frappé le proviseur

Ce lundi 6 septembre, un homme est entré sans masque dans le lycée Nelson Mandela à Étampes, dans l’Essonne. Bloqué par le proviseur et un surveillant, il leur a mis un coup de tête à chacun avant d’être interpellé.

Scène de violence gratuite au lycée Nelson Mandela d’Étampes, dans l’Essonne. Un homme extérieur à l’établissement est entré sans masque ce lundi avant d’être intercepté par une partie de l’équipe pédagogique, rapporte Le Parisien. Mécontent, l'homme a blessé le proviseur et un surveillant du lycée en leur infligeant deux violents coups de tête.

La scène se déroule en milieu de matinée, vers 10h15. Deux hommes extérieurs à l’équipe de l’établissement franchissent les grilles puis pénètrent dans le bâtiment. Interceptés par un agent d’accueil parce qu’ils ne portent pas de masques, l’un d’eux explique qu’il doit remettre des clés à un élève membre de sa famille. Mais le proviseur ne l’entend pas de cette oreille et il décide de bloquer l’homme en question avec l’aide d’un surveillant. C’est là que les choses dégénèrent.

Des coups de tête et de l’alcool

L’homme se met rapidement en colère et s’en prend violemment au proviseur et à son employé. Le second homme essaie de le calmer, en vain. Il leur met un coup de tête à chacun, ouvrant notamment l’arcade sourcilière du surveillant. Il est finalement arrêté par les policiers, qui l’ont placé en garde à vue. Des analyses toxicologiques ont ensuite révélé la présence d’alcool et de stupéfiants dans son organisme. Celui qui l’accompagnait sera entendu comme témoin.

Les deux victimes, qui ont été hospitalisées, ont reçu la visite de Franck Marlin, le maire d’Étampes. “Cet événement isolé doit connaître des sanctions exceptionnelles et très lourdes, a-t-il indiqué. C’est ce que la collectivité municipale attend de la justice.”, a-t-il déclaré à nos confrères du Parisien. La région Ile-de-France s’est quant à elle engagée à envoyer un renfort de sécurité dans le lycée dès le mardi 7 septembre.

Ce contenu peut également vous intéresser :

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles