Covid : comment les salles de sport se sont réinventées pendant les confinements ?

·1 min de lecture

Pendant les confinements, le sport, c’était dans le salon. Abdos fessiers avec une influenceuse sur Instagram, zumba sur YouTube et yoga dispensé par une coach professionnelle à distance. Le sport devant la caméra n’a jamais eu autant de succès. Et cela se retrouve dans les salles de sport aujourd’hui. A un petit détail près : le coaching n’est plus seulement en vidéo, il est devenu "interactif". C’est en tout cas ce que clame le cofondateur de Moovlab, Laurent Freytrich, invité aux côtés de Philippe Herbette, le PDG de Fitness Park, mardi dans l’émission La France Bouge sur Europe 1.

Des cours "interactifs"

"On ne fait pas des cours virtuels, mais interactifs", lance Laurent Freytrich. Les dimanches matins devant Gym Tonic bercée par les encouragements de Véronique et Davina définitivement révolus. Aujourd’hui, le sport fitness en vidéo est 2.0. Le coaching devient intelligent. "Grâce à des capteurs chaussés aux poignets, on est en mesure de capter l'ensemble des mouvements, soit sur des machines comme les vélos, rameurs soit grâce au poids de corps, c'est-à-dire pompes, abdos, squats", explique le cofondateur de Moovlab.

>> Retrouvez toutes les émissions de La France bouge de 13h à 14h sur Europe 1 ainsi qu’en replay et en podcast ici

En temps réel, chaque personne peut donc mesurer l’impact de ses mouvements. Cette nouvelle manière de faire du sport devient donc un outil. Les capteurs permettent de savoir si l’on fait les bons mouvements mais aussi de nous informer s...


Lire la suite sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles