Covid-19 : la carte des départements où le masque est obligatoire à l’école

·1 min de lecture
37 départements dont les indicateurs de taux d’incidence sont à la hausse (Santé publique France) et dépassent à ce jour le seuil de 50 ou s’en approchent pourraient à nouveau imposer à leurs élèves le port du masque.
37 départements dont les indicateurs de taux d’incidence sont à la hausse (Santé publique France) et dépassent à ce jour le seuil de 50 ou s’en approchent pourraient à nouveau imposer à leurs élèves le port du masque.

C?est une valse du port du masque qui pourrait mettre la patience des élèves et de leurs professeurs à rude épreuve? Le protocole de la rentrée de septembre ? décliné selon quatre niveaux de gravité ? l?imposait à ces premiers dès le CP dans tous les établissements scolaires situés dans des départements où le virus circulait activement ? soit ceux ayant un taux d?incidence supérieur à 50 cas pour 100 000 habitants.

Signe d?une amélioration de la situation épidémique, le décret prescrivant les mesures de gestion de la crise, en date du 1er juin, avait, depuis, fait l?objet de trois évolutions, dispensant du masque les élèves de 77 des 96 départements de la métropole à partir de début octobre. Derniers en date, une semaine avant les vacances de la Toussaint : l?Ain, l?Ariège, la Charente, le Cher, la Drôme, le Gard, l?Hérault, la Moselle, le Haut-Rhin, le Var, la Haute-Vienne et la Seine-et-Marne.

À LIRE AUSSIClap de fin pour le secret médical à l?école ?

39 départements concernés

Mais, alors que la rentrée approche, l?enthousiasme des élèves ainsi débarrassés du masque sera de courte durée. Déjà, la Lozère ? où le nombre de cas avait bondi de 268 % en seulement une semaine ? était, le 13 octobre dernier, contrainte de resserrer la vis et de l?imposer à nouveau aux enfants de plus de six ans de son département.

Et 39 départements, dont les indicateurs de taux d?incidence sont à la hausse (Santé publique France) et dépassent à ce jour le seuil de 50 ou s?en approc [...] Lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles